Psychologue clinicien Réanimation et médecine non programmée

Description

Psychologue clinicien pour le pôle des Soins Non Programmés du Centre Hospitalier d’Argenteuil (mi-temps réanimation et USC, mi-temps UMEDO et médecine polyvalente).

  • Présentation du secteur d’activités / Lieux d’exercice

Le pôle de soins non programmés reçoit quotidiennement dans ses différents secteurs (en particulier UMEDO, réanimation USC, médecine polyvalente) des situations médicales graves, traumatisantes et assume un nombre considérable de décès. Ces situations sont susceptibles d’engendrer chez les patients, leurs familles mais aussi les soignants, une demande de soutien psychologique.

  • Missions spécifiques et lieu d’exercice de la réanimation polyvalente et de l’USC

Prise en charge de patients en détresse vitale ou en situation de risque vital aigu, du fait d’une ou plusieurs défaillances d’organes sévères nécessitant des supports techniques spécifiques. Prise en charge de patients inconscients ou sédatés et le plus souvent lourdement appareillés.

  • Mission générale du psychologue hospitalier

Le psychologue hospitalier conçoit, élabore et met en œuvre les moyens et techniques correspondant à la qualification issue de sa formation. Il étudie et traite au travers d’une démarche professionnelle propre, les rapports réciproques entre la vie psychique et les comportements individuels et collectifs afin de promouvoir l’autonomie de la personne. Il contribue à la détermination, à l’indication et à la réalisation d’actions préventives et curatives. Il est tenu au secret professionnel.

  • Missions et responsabilités
  • Répartition de l’activité clinique :

– 50% en réanimation et USC, avec participation aux points médicaux quotidiens, et évaluation quotidienne systématique des patients et/ou leurs proches

– 50% en UMEDO et Médecine Polyvalente, avec participation au moins hebdomadaire au staff du service de médecine polyvalente, et sollicitation par appel (médecin ou cadre de l’unité) pour des patients pouvant nécessiter une évaluation psychologique ou nécessitant une liaison avec les psychologues de l’équipe de référence dans le cas d’un suivi psychologique préalable

– Une activité de consultation formalisée est souhaitable

  • Rôle auprès des patients et/ou de leurs proches

– Soutien psychologique et accompagnement des patients et/ou de leurs proches en situation de détresse psychique (angoisse, sidération, stress …), lors de prises en charges complexes, d’annonces diagnostique ou pronostique, ou lors du décès.

– Contribuer au diagnostic sur le fonctionnement psychique du patient.

– Permettre une médiation dans les situations où la communication soignant/soigné est difficile.

– Prendre part aux discussions éthiques et de limitations ou arrêts des thérapeutiques actives (LATA).

– Accompagnement des enfants des patients

  • Post-réanimation : accompagner/orienter les familles en situation de deuil ou stress post traumatique (entretiens présentiels ou téléphoniques)
  • Rôle auprès des équipes :

– Accompagner les équipes dans la prise en charge des patients et des familles en situation difficile.

– Formalisation des temps d’échanges collectifs par des courtes réunions (heures et jour à définir) afin d’accompagner quotidiennement les équipes dans certains questionnements de situations complexes. À la demande, pouvoir accompagner des soignants lors de moments douloureux ou de violence.

– Mise en place d’entretiens individuels avec les personnels.

– Aide lors de l’annonce du diagnostic grave (fin de vie, décès, handicap, prélèvement et don d’organes…)

– Débriefing dans des situations particulières (décès inopiné de patients jeunes par exemple)

– Accompagner et mettre en place des projets, en collaboration avec l’équipe médicale et paramédicale (en réanimation).

– Se coordonner, si besoin, pour travailler en collaboration avec la psychologue du travail et/ou le médecin du travail du secteur (alerte RPS, action de prévention santé au travail).

– Liaison avec le service d’aval, le cas échéant

  • Post-réanimation : accompagner/orienter les patients en situation de réhabilitation ou stress post traumatique (entretiens présentiels ou téléphoniques)
  • Projets, formation et recherche (pour la réanimation)

– Initier et porter les projets promoteurs d’une amélioration de la prise en charge psychique des patients des familles et des professionnels y contribuant

– Participation aux réunions de service, staff et projet de service

– Dispenser des formations et des cours, le cas échéant

– Accueil de stagiaires, le cas échéant

– Formation personnelle

– Réaliser des travaux de recherche et des communications lors de congrès

  • Activité Institutionnelle

– Participation aux réunions au sein des unités.

– Participation aux commissions de l’établissement en lien avec le poste.

  • Horaires

– Poste à 100%

– Horaires cadres à adapter au fonctionnement des unités.

– Pas de travail les samedis, dimanches ni jours fériés.

– Pas de garde ni astreinte.

– Gestion du temps de travail en forfait jours avec 19 RTT annuels.

– Les périodes d’absences sont planifiées et validées par l’Assistant du Pôle « Soins non programmés ».

Niveau de formation

  • Licence de psychologie
  • Master 2 ou DESS de psychologie (clinique, psychopathologie, …)

Qualités et compétences requises

– Compétences relationnelles indispensables : aptitude à l’écoute, l’animation et la négociation.

– Capacités à travailler en équipe pluridisciplinaire.

– Les compétences requises, sont liées avant tout à l’activité propre à la réanimation avec son caractère invasif, dans des situations difficiles et traumatisantes. Les questions de la mort et de la fin de vie sont omniprésentes.

– Garantir une approche bienveillante pour tous et de la discrétion envers le public accueilli.

– Observer, écouter et analyser la situation, le discours des personnes.

– Une expérience en milieu hospitalier semble nécessaire pour aborder les patients et leurs pathologies lourdes.

– Montrer un intérêt certain pour l’éthique de la santé.

– Ajuster la thérapeutique en fonction du patient et de son environnement familial.

– Rédiger des notes cliniques et des rapports d’activité.

– Autonomie d’exercice et choix des modes d’intervention.

– Formaliser et transmettre son savoir professionnel (soignants – étudiants)

– Un désir de participer aux projets du service.

  • Connaissances souhaitées :

– Connaissances en psychologie clinique et psychopathologique

– Connaissances en gestion du traumatisme psychologique et situation aigue

– Connaissance des activités pratiquées au sein du secteur dans lequel il travaille et des consignes particulières.

– Connaissance des lois Claeys-Léonetti.

– Connaissances sur l’accompagnement de fin de vie et de deuil.

– Connaissance en clinique de groupe

– Connaissance/apprentissage informatique.

Date d’embauche

Dès que possible

Contact

Pour tout renseignement vous pouvez contacter Monsieur le docteur Olivier PAJOT par mail olivier.pajot@ch-argenteuil.fr

Vous souhaitez déposer une candidature

Veuillez remplir le formulaire ci-dessous.

Envoyez votre CV
Envoyez votre lettre de motivation au format PDF
  • Envoyer par e-mail